MUSIQUE / Sélection de livres

Les livres, c’est bien, mais au bout d’un moment, ftydrb. Voilà pourquoi, à intervalles irréguliers, L’Accoudoir ouvre ses colonnes à Julien D., qui sonde, analyse ou détériore le paysage musical. Sauf que cette semaine, il va quand même parler de livres.

Certains l’auront peut-être noté, nous prenons chaque fois (ou presque) un soin maniaque à faire coïncider ces articles avec l’actualité récente. Le 18 mars étant la journée internationale du sommeil, celui-ci a failli être consacré à l’œuvre de Tracy Chapman. Et puis, finalement, Salon du Livre de Paris oblige, il a semblé plus amusant de concocter une sélection de quelques bouquins musicaux plus ou moins récents.

> Au-delà de l’Avenue D, de Philippe Marcadé – éd. Scali ou Camion Blanc

Au-dela de l’Avenue D de Philippe Marcade Scali Camion Blanc).Si Massimo Gargia était punk, sa biographie ressemblerait peut-être à Au-delà de l’Avenue D. Philippe Marcadé y détaille ses rencontres avec certaines figures de la scène punk new-yorkaise (les Ramones, Debbie Harry, Dr Feelgood …), dont il a vécu l’éclosion de l’intérieur. Le génie de cet ouvrage tient à trois choses. D’abord, il est rempli d’anecdotes désopilantes qui rendent leur part d’humanité à des artistes devenus des mythes – le lecteur pourra par exemple partager un plat de nouilles cuisiné par la mère de Johnny Thunders. Ensuite, Philippe Marcadé ne cherche jamais à cultiver sa « rock’n’roll attitude ». Ainsi la drogue n’est-elle jamais présentée comme quelque chose de particulièrement rebelle ou romantique. Enfin, malgré l’incroyable vécu de l’auteur, le ton adopté est celui d’un enfant hilare et émerveillé, et non d’un vieux sage ou d’un ancien combattant. Une légèreté grâce à laquelle cet ouvrage a le don de rendre heureux, alors même que le nombre de morts y dépasse celui de Rambo III.

> Can’t Stop Won’t Stop, de Jeff Chang – éd. Allia

Cant Stop Wont Stop Jeff Chang AlliaRaconter l’histoire du hip-hop constitue, en soi, une entreprise titanesque. Mais Jeff Chang avait visiblement pas mal de temps pour écrire ce livre, puisque c’est toute l’histoire de la culture noire américaine et des gangs (afro ou latinos) qu’il y relate. Can’t Stop Won’t Stop n’est pas un livre sur la musique, c’est un ouvrage de sociologie. En beaucoup plus excitant.

-
> Bubblegum et Sunshine Pop, la confiserie magique, de Jean-Emmanuel Deluxe – éd. Autour du Livre

Bubblegum et Sunshine Pop Jean-Emmanuel Deluxe Autour du LivrePlus encore qu’à l’exploration détaillée de modes musicales tombées dans l’oubli depuis les années 1960 (encore que l’auteur a la bonne idée d’y associer certains titres actuels), l’intérêt de cet ouvrage tient au fait qu’il accorde aux plaisirs faciles du bubblegum une respectabilité dont les puristes, ces éternels coincés, l’ont toujours privé. Un parti-pris résumé dès l’intro du livre : « Vous avez un esprit libre pour qui la notion de “crédibilité” passe après celle, plus pragmatique et ô combien satisfaisante, de plaisir : les pages qui suivent sont là pour vous décomplexer. » Lire la suite