MUSIQUE / Sélection de disques de l’hiver

Les livres, c’est bien, mais au bout d’un moment, jourg. Voilà pourquoi, quand l’envie s’en fait sentir, L’Accoudoir ouvre ses colonnes à Julien D., qui sonde, analyse ou détériore le paysage musical. Pour la première fois cette année, place à une sélection des meilleurs albums et chansons du moment.

Ce mois-ci, ambiance Canada, folk et dépression.

> La Canadienne folky dépressive du mois : Kathleen Edwards, avec Voyageur

Voyageur Kathleen Edwards cd coverIl faudra un jour faire une étude sur les chansons placées en fin d’album : de Caroline, No des Beach Boys (sur Pet Sounds) à Decades de Joy Division (Closer), en passant par Closer to You de Momus (The Poison Boyfriend), il s’agit souvent de monuments auxquels rien, sinon le silence, ne peut succéder. À cette liste s’ajoutera désormais For The Record de Kathleen Edwards. Dépouillé, lent comme une procession, ce titre sublime, dans lequel Katy évoque son divorce, achève l’album Voyageur en même temps que son auditeur. C’est beau, mais c’est triste. Mais c’est beau. (>> Cliquez ici pour écouter l’album).

> Le titre de chanson du mois : If Anyone Tells Me “It’s Better to Have Loved And Lost Than to Never Have Loved at All” I Will Stab Them in The Face, de Matt Elliott

The Broken Man Matt Elliott cd coverMatt Elliott est lui aussi du genre pète-ambiance : en termes de noirceur, le sublime The Broken Man, magnifié par la voix de velours de son interprète et des guitares qui vous percent le coeur avec une douceur infinie, atteint un point de non-retour. Le leader de Third Eye Foundation sait toutefois faire preuve d’humour, en intitulant par exemple l’une de ses chansons “Le premier qui me dit : “Mieux vaut avoir aimé et perdu cet amour que de n’avoir jamais aimé du tout”, je le poignarde en plein visage”… Euh, c’est bien de l’humour, hein ? (>> Cliquez ici pour écouter – attention, la chanson est encore plus longue que son titre)

> Le clin d’œil du mois : Emmylou de First Aid Kit

Emmylou First Aid Kit harris cd coverQuand on pense « chanteuses suédoises », on pense à celles d’Abba. Il faudra désormais laisser une place aux sœurs Söderberg, qui viennent de publier un deuxième album country-folk de toute beauté, The Lion’s Roar. Liquide et cristalline, chantée par deux anges, la chanson Emmylou justifie à elle seule l’achat de ce disque. Et parce que Klara et Johanna savent choisir leurs modèles, son titre est un hommage à la divine Emmylou Harris, icône de la country outre-Atlantique. Rien à voir, donc, avec Tintin. Tintin Emmylou. Lol. (>> Cliquez ici pour écouter) Lire la suite