La Question sexuelle exposée aux adultes cultivés, du Dr Auguste Forel – éd. Autrement

La Question sexuelle exposee aux adultes cultives Docteur Auguste Forel AutrementD’abord publié en Suisse en 1905, puis rapidement édité en France et traduit dans de nombreuses langues, La Question sexuelle exposée aux adultes cultivés fut en son temps un best-seller qui valut à son auteur une belle notoriété. Il faut dire qu’Auguste Forel choisit d’éplucher le sexe de manière frontale. Crûment, sans détours ni formules hasardeuses : quand il décrit le coït, le psychiatre suisse procède comme le scientifique qu’il est, cliniquement, en appelant un chat un chat. Son objectif est simple : libérer la parole et les mentalités en abordant un sujet écrasé par le tabou, et donc pollué par les préjugés, les idées reçues et les mensonges. “La sexualité humaine a été malheureusement dénaturée et en partie grossièrement altérée par nos mœurs civilisées, qui l’ont même développée artificiellement dans un sens pathologique.” Le silence, notamment entretenu par l’Eglise et la morale, nuit à la santé publique, alors le bon docteur a décidé d’intervenir pour apporter son savoir clair et précis.

S’il est parfois, évidemment, un peu rétrograde (lorsqu’il stigmatise la pornographie dans l’art moderne), et d’autres fois assez amusant malgré lui (quand il parle des “vieilles filles”), sa vision égalitaire du sexe force l’admiration, surtout venant d’une époque où, comme le raconte Christophe Granger dans la préface, un député proposait un impôt sur les célibataires, “ces parasites supposés préférer les délices du sexe à ceux de la famille”. En mettant l’homme et la femme au même niveau, il porte un regard résolument moderne sur la libido. Il taille en pièces la pudeur, proclamant tout le bien qu’apporte le plaisir.

Féministe, hostile à la prostitution, Forel défend ouvertement la contraception (expliquant comment se fabriquer des capotes avec “quelques appendices vermiformes de veau” récupérés chez le boucher), et pose comme nécessité au bonheur conjugal l’effort commun de l’homme et de la femme, responsabilisant le couple au lieu de l’abrutir à coup de propos moralisateurs. “Considérée d’un point de vue élevé, la vie sexuelle est aussi belle que bonne. Ce qu’il y a de honteux ou d’infâme, c’est la saleté et l’ignominie que les passions brutales de l’égoïsme et de la bêtise alliée à l’ignorance, à la curiosité érotique et aux superstitions mystiques, y ont mises.” Une révolution sexuelle avant l’heure.

Réédition. Novembre 2012, 144 pages, 15 euros. Préfacé et présenté par Christophe Granger.

Partager l'article :
  • Print
  • PDF
  • email
  • Add to favorites
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Scoopeo
  • Wikio FR

7 réflexions au sujet de « La Question sexuelle exposée aux adultes cultivés, du Dr Auguste Forel – éd. Autrement »

  1. Le Dr Forel avait certainement des idées très modernes en matière de sexualité. Malheureusement, il est également connu pour avoir promu l’eugénisme en Suisse et pratiqué la première stérilasation forcée sur une malade psychiatrique…

    • C’est d’ailleurs précisé dans la préface de l’historien Christophe Granger, qui resitue bien le personnage et son époque. Autrement a bien fait les choses, et ne nous balance pas le texte sans le recontextualiser et nous présenter Forel.

  2. Toujours les même livres, bd, albums chroniqués partout … toujours la même chose ! On ne découvre rien … vous n’êtes curieux de rien … quel dommage.

    • Bonjour Adrienne,
      Je crois que pour le coup, c’est vous qui n’êtes pas très curieuse de découvrir notre site : L’Accoudoir n’a pas la prétention de faire mieux que les autres, mais au moins de toujours chercher, le plus possible, à parler de livres qui n’ont pas beaucoup de place dans la presse, de petits éditeurs parfois délaissés par les médias, ou d’auteurs, de rééditions et textes oubliés ou pas assez “grand public” pour passer partout. Au hasard, je ne crois pas que la dernière BD dont nous avons parlé vendredi ait eu beaucoup de presse, et c’est le cas avec beaucoup des livres que nous traitons. Qui a parlé de Philippe Riviale ou de Will Cuppy ? De Tom Drury ou de Frédéric Pajak ?
      Et concernant la musique, quand on s’occupe d’artistes sur le devant de la scène, c’est pour donner un avis souvent dissonant. Allez regarder les articles plus anciens, pas sûr que vous connaissiez grand-monde…
      Alors fouillez !
      Tendrement,
      L’Accoudoir

  3. L’accoudoir est un excellent site, grâce auquel ma compagne et moi avons découvert de nombreux livres et bandes dessinées. Et si nous n’écrivons pas régulièrement pour dire merci, nous n’en pensons pas moins.

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>