Les Praticiens de l’infernal, volume 1, de Pierre La Police – disponible sur iPhone et iPad

Toujours à la pointe de la technologie (si, si !), Pierre La Police a décidé de publier sa nouvelle bande dessinée exclusivement sur iPhone et iPad, sans passer par une édition papier. Pour l’occasion, il retrouve les personnages qui l’ont fait connaître, au milieu des années 1990, dans les colonnes du magazine Les Inrockuptibles. Un trio de feu, composé des mutants jumeaux Chris et Félicien Thémistecle et de leur repoussant ami Fongor Fonzym, sorte d’extraterrestre périmé atteint d’une maladie de peau. Aidés de leur super-pouvoirs diablement impressionnants (Chris a par exemple le « pouvoir d’être en Ouganda »), ces erreurs de la nature vont enquêter sur la menaçante apparition de sukoïds sur Terre, encornets préhistoriques géants aux tentacules roses, « créatures occultes qui tuent des gens alors qu’ils avaient peut-être prévu d’autres activités ».

La Police renoue alors avec ce qu’il sait faire de mieux : des intrigues bancales tenues par une logique absurde, recyclage de tous les stéréotypes de la culture populaire et particulièrement de la bande dessinée, de la science-fiction et des films de série Z. Le récit est erratique, les ellipses grossières se multiplient, les rebondissements se prennent les pieds dans le tapis, les digressions sont légion. Pour un peu, on aurait l’impression de lire un cadavre exquis écrit par une seule personne. Fruit d’une déconstruction hilarante du langage, la narration s’appuie sur une syntaxe presque normale. Subtilement, dans son style déclaratif plat au possible, Pierre La Police insinue dans ses phrases faussement malhabiles un soupçon d’anormalité. Reposant sur des liens de causalité insensés, ses mots semblent toujours juste à côté de la plaque, un peu à la manière des textes retranscrits à l’aide d’un traducteur automatique (« Il veut se venger du monde car il est né par césarienne. »). Entre, d’un côté, le grotesque exubérant de ses histoires façon feuilleton raté, et de l’autre, cette écriture étrange, insidieusement déséquilibrée, Les Praticiens de l’infernal fait cohabiter un humour potache, outrancier et crétin, avec un second niveau de drôlerie beaucoup plus fin, né d’un travail de pastiche sur le langage. Les graphismes, dont le découpage minimal, un dessin et une légende par page, s’adapte idéalement au support numérique, décuplent l’ironie de cette bande dessinée au ton inclassable, reflet déformé de la surabondance d’images et de slogans de notre société. Provocant, bizarre et outrageusement drôle.

> Pour lire un extrait gratuit : cliquez ici.

Format Epub, disponible sur l’iBookStore, 166 pages, 4,99 euros.
(Article également paru sur le site SoBookOnline)
Partager l'article :
  • Print
  • PDF
  • email
  • Add to favorites
  • Digg
  • StumbleUpon
  • del.icio.us
  • Scoopeo
  • Wikio FR

Laisser une réponse

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>